Assistance

IRCF > Actualités > Hébergement mutualisé VS Serveur dédié VS Serveur virtuel

Choisir le bon hébergement pour son site n’est pas simple. Il est facile de négliger ce point pourtant crucial en ne regardant que le prix. Pourtant un hébergement mal adapté peut causer de nombreux dysfonctionnements : lenteurs, coupures, piratage, voire crash du serveur et perte de données. Voici quelques conseils pour vous aider à choisir parmi les 3 solutions les plus courantes.

Hébergement mutualisé

serveur-mutualiseIl consiste à héberger sur la même machine plusieurs sites web. Cela permet à l’hébergeur de réduire ses coûts de maintenance et de proposer une solution à bas prix. C’est la solution la plus économique et répandue dans le monde, puisque certains serveurs peuvent héberger plusieurs centaines de sites web.

Cette solution est adaptée pour les sites vitrines et e-commerce à faible ou moyen traffic (<1000 visites par jour).

Il faut s’assurer au préalable que la solution utilisée sur votre site soit compatible avec l’hébergement proposé : certains frameworks ou systèmes e-commerce ne fonctionneront pas car elles nécessiteront des configurations ou ressources non prévues dans les hébergements mutualisés à bas prix.

Les prix vont de 0 à 30€/mois pour un hébergement mutualisé professionnel avec un maximum de ressources et de services. Assurez-vous enfin que votre hébergement mutualisé soit extensible si besoin sans avoir à migrer.

Avantages / inconvénients :

  • + L’hébergement le moins coûteux
  • + La maintenance, la sécurité et la sauvegarde sont en principe assurés par l’hébergeur
  • +/- Solutions gratuites ou d’entrée de gamme, mais à réserver aux sites perso
  • – Pas adapté aux sites web à fort traffic ou nécessitant une configuration spécifique

Serveur dédié physique

serveur-dedieIl vous permet de disposer d’une machine complète pour votre site web. Cette solution est encore à l’heure actuelle la plus répandue pour héberger des sites à fort traffic.

La configuration du serveur est entièrement à votre charge, il faut donc veiller à ce que cela soit réalisé par un professionnel, pour vous assurer un niveau de performance et de sécurité optimal.

Assurez-vous d’abord de disposer d’un système RAID qu’il vous faudra surveiller pour éviter un crash disque. Demandez à ce que soit mis en place une sauvegarde quotidienne, des mises à jour de sécurité régulières, ainsi que d’autres mesures de sécurité nécessaires.

Les prix vont de 20€ à plus de 100€/mois suivant les ressources, auquel il faut ajouter un budget de quelques heures par an pour la maintenance web de votre site.

Avantages / inconvénients :

  • + Permet d’exploiter à 100% la configuration du serveur et ses ressources CPU/RAM
  • +/- Plus cher que le mutualisé mais moins cher qu’un serveur virtuel
  • – Nécessite un technicien pour configurer et maintenir votre serveur, notamment pour les sauvegardes, les mises à jour de sécurité, la surveillance RAID
  • – Non redondant et non redimensionnable : risques de crash physiques de plus en plus importants au fil de la vie du serveur (disques dur, cartes électronique, etc.) il est généralement nécessaire de changer de serveur dédié tous les 3-5 ans

Serveur dédié virtuel

serveur-virtuelIl s’agit d’un serveur dédié hébergé dans un cloud : toutes ses ressources (RAM, CPU, disque, etc.) sont réparties sur plusieurs machines physiques redondantes. L’ensemble est géré par un hyperviseur permettant de redimensionner les ressources à la demande.

C’est donc la solution idéale pour héberger un site web complexe ou intranet, à fort traffic et évolutif. Il est même possible d’obtenir des ressources ponctuelles, par exemple lors d’une campagne publicitaire.

Les prix vont de 40€ à plus de 100€/mois suivant les resources. Pour le même prix qu’un dédié physique, on a généralement une configuration un peu moins puissante, mais viable et extensible à long terme. C’est pourquoi à IRCF, nous ne proposons plus que cette solution pour les hébergements dédiés.

Avantages / inconvénients :

  • + Tous les avantages du dédié
  • + Redondant et redimensionnable, une durée de vie potentiellement infinie
  • – Nécessite un technicien pour configurer et maintenir le serveur
  • – La solution la plus chère

En résumé

Le choix de l’hébergement n’est pas à négliger. Mieux vaut s’assurer d’avoir un bon hébergement et d’y installer son site pour plusieurs années, plutôt que d’avoir à migrer son site plusieurs fois – avec un coût de migration élevé et des coupures. De manière générale :

  • Si vous avez un site à faible ou moyen traffic, optez pour un hébergement mutualisé.
  • Si vous avez un site à fort traffic et/ou une intranet et/ou un logiciel nécessitant des ressources importantes, optez pour un serveur virtuel, le serveur dédié physique étant à éviter.

Le budget est bien sûr un critère important, mais il faut d’abord prendre en compte les besoins du site. N’hésitez pas à contacter un professionnel qui vous conseillera au mieux dans ce choix.

Retour